Pashupatinath

Pashupatinath est un haut lieu de spiritualité hindoue situé à 4 km à l’Est de Kathmandu au bord de la Bagmati.

2 novembre : A Pashupatinath se dresse le temple hindou le plus important du Népal au bord des eaux sacrées de la Bagmati. Ce temple de style pagode date de 1696, mais c’est un lieu de culte hindou et bouddhique depuis plus longtemps que cela. L’entrée est interdite aux non-hindous. La Bagmati, bien qu’encombrée par les détritus et noire de pollution, est une rivière hautement sacrée et l’équivalent népalais de Bénarès en Inde, ou du Gange où d’ailleurs elle se jette. Les funérailles se déroulent sur les ghâts. Le corps est enveloppé d’un linceul et déposé sur un bûcher qu’un membre de la famille allume avec une simplicité déconcertante. A Pashupatinath la mort fait partie de la vie.

Pashupatinath pb020248gimp

Le temple au toit doré abrite un gigantesque taureau de bronze doré, monture céleste de Shiva. Les fidèles viennent y adorer Shiva-Pashupati, « Seigneur protecteur des animaux et maître du troupeau », le rassembleur des âmes.

pb020225gimp

La rivière Bagmati et les ghâts

Le site est dominé par une colline où se dressent de nombreux sanctuaires dédiés en particulier à Shiva. Le sentier principal longe un parc de daims, où Shiva aurait folâtré sous la forme d’un daim doré… Il reste les daims et des multitudes de singes. Le site est agréable, calme et boisé par des arbres bicentenaires.

 

3 novembre : Aujourd’hui, j’ai visité le temple hindou Mahadev de Gokarna sur les bords de la Bagmati. J’ai assisté aux ablutions matinales de pèlerins, pendant que quelques hommes se faisaient raser le crâne pour offrir leurs cheveux au fleuve sacré. J’ai poursuivi ma randonnée pédestre dans les collines boisées pour rejoindre la ville de Kopan avant de revenir en bus public à  Chabahil où se dresse le 4ème plus grand stupa de la région par sa taille.

pb030270gimp

Temple Mahadev de Gokarna construit en 1582

 

imag0348

Offrande des cheveux à la rivière sacrée

 

4 novembre : Balade à Sankhu, un ancien relais-étape des porteurs vers le Tibet. Sankhu est inchangé depuis des siècles, avec ses maisons paysannes aux encadrements de fenêtres sculptés et aux balcons en bois. Beaucoup ont très mail vieilli, d’autres sont carrément en ruines, ce qui donne un cachet poignant  au village, mais avec un tableau assez pittoresque. Encore heureux qu’à flanc de colline s’élève le temple de Vajrayogini assez bien conservé. Très belle découverte au milieu d’un bois. C’est un temple hindou à 3 étages, avec une magnifique porte dorée supportant diverses divinités. J’ai eu la chance d’assister à une puja familiale : séance de prières et d’offrandes adressées à la déesse Vajrayogini.
L’après-midi de cette journée, je me suis refait une petite santé par 30 minutes de massage après une séance de coiffure.

 

imag0357

Le village de Sankhu et ses maisons délabrées

 

imag0359

Le village de Sankhu et ses maisons délabrées

 

 pb040275-150x112                                                                      pb040278-150x112

Temple de Vajrayogini                                                     Célébration d’une « puja » familiale

 

Récit d'une volontaire au N... |
Avesnières Irlande |
zerah |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Notre coupe du Monde de Rug...
| voyage de noces de 2 ans a ...
| Les aventures de Laura en D...