Le parc de Chitwan dans le Téraï

Le Téraï est une plaine étroite bordant la partie sud du Népal, le long de la frontière indienne. Cette plaine fait à peu près 100m d’altitude alors que l’Annapurna I, sommet de plus de 8000m, n’est qu’à environ 130km à vol d’oiseau ! Le Téraï est une région agricole très peuplée. Le roi du Népal y a créé en 1973 un grand parc national, le Chitwan, (Chitawan : le « cœur de la jungle »), pour préserver les nombreuses espèces menacées dont les rhinocéros unicornes et les tigres du Bengale.

27 octobre : Je suis arrivé vers midi dans le Chitwan, à Sauraha, après 5h30 de bus dans des conditions peu ordinaires : circulation dangereuse, route abîmée par des nids d’autruche, surcharge… Pour moi c’était plutôt amusant, car j’ai déjà connu ça en Inde. Après une bonne douche et du repos, je suis parti à la découverte du lieu. Les paysages sont semblables à ceux de la vallée du Gange en Inde, avec une très bonne température humide… contraste avec la montagne.

28 octobre : Ce matin je suis allé faire un tour dans le parc avec un guide (obligatoire). J’ai aperçu des rhinocéros, quelques oiseaux, des singes, un crocodile… Mais cependant, rien de comparable avec le Kenya. Néanmoins, cela m’a fait du bien, car j’ai assisté au lever du soleil, après le beau coucher d’hier soir, comme tous les jours d’ailleurs. Ici la mousson est bien terminée. La nature est belle, la forêt magnifique et la rivière propre et limpide. La campagne est identique à celle de la vallée du Gange, avec ses petites cultures vivrières, ses petits villages et l’amabilité des habitants. Bref, un lieu reposant pour se ressourcer.

Le parc de Chitwan dans le Téraï imag0275

 

pa270071

 29 octobre : Je me suis volontairement perdu dans la campagne afin de découvrir des villages authentiques de cette région. Je n’ai pas été déçu, car je suis tombé dans un village de la communauté Tharu, très authentique par le mode de vie, de plus très accueillant. J’ai pu prendre de belles photos. Le soir, en me promenant le long d’une rivière à la tombée de la nuit, j’ai découvert un rhinocéros unicorne d’Asie qui prenait son repas. Très chouette. Puis, pour terminer la journée, en rentrant au lodge, nouveau spectacle d’une troupe de cette communauté Tharu, avec danses et chants traditionnels dans la cour d’un hôtel.
Une vraie belle journée !

pa290107

 

pa290109

Habitations traditionnelles Tharu

 

pa290115

 

pa290103
30 octobre : Aujourd’hui, visite d’une nurserie pour éléphants, où les mères sont surveillées avec leurs petits, pour que ces derniers puissent ensuite être utilisés pour les touristes, ou pour les travaux en forêt. Là aussi, belles photos à l’occasion de transports de sacs de riz d’une rive du fleuve jusqu’à leur campement. Au retour, j’ai flâné dans la campagne où il y a toujours un petit bar local pour manger et boire que l’on appelle ici des « Bhojanalaya ». Bien sûr, comme aucun blanc ne les fréquente, l’accueil est chaleureux et sans arrière pensée mercantile.
Que du bonheur à admirer la vie paisible de tous ces habitants !

 

pa300145
La Nurserie

imag0287

Chargement du riz

pa300159
Dans une Bhojanalaya

Demain matin je quitte le Chitwan (j’en ai fait le « tour ») pour Bodnath via Kathmandu.

 


Autres articles

Récit d'une volontaire au N... |
Avesnières Irlande |
zerah |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Notre coupe du Monde de Rug...
| voyage de noces de 2 ans a ...
| Les aventures de Laura en D...